Les discussions en cours témoignent de la différence fondamentale d’approche – en matière de gouvernance – entre une culture basée sur le droit latin (top-down) et une autre basée sur le pragmatisme libéral (bottom-up… attention, ne pas confondre "libéral" et "néolibéral" !).